PRIX LITTERAIRES
Auto-edition : Imprimer, publier un Livre 
  Prix Littéraires 2017
   
  Liste des Prix Littéraires
   
  Le blog
Recevez l'actualité des
prix par mail :
  Prix Goncourt
  Prix Renaudot
  Prix Femina
  Prix Interallié
  Prix Académie Française
  Prix Médicis
  Prix Nobel de Littérature
   
  Calendrier
   
 
  Liens & Partenaires
  Qui sommes-nous
& Mentions légales
   

Archéologie de Bergson. Temps et métaphysique Prix Littéraires

Couverture : Archéologie de Bergson. Temps et métaphysique

Archéologie de Bergson. Temps et métaphysique

Camille Riquier
(PUF)

Titre : Archéologie de Bergson. Temps et métaphysique Prix obtenu(s) par cet ouvrage

Présentation

Le projet de retrouver l’unité de la philosophie de Bergson ne pouvait être mené à bien que depuis la méthode qui en avait à proprement parler fait une oeuvre. L’erreur fut de ne pas prendre en considération le statut profondément réformé de la métaphysique qu’il instaure et qui procède au retournement de la métaphysique traditionnelle : non plus se fonder sur un premier principe, mais se fondre dans l’expérience immédiate, c’est-à-dire descendre en soi-même, livre après livre, vers des couches de plus en plus profondes de la durée concrète. L’oeuvre entière doit se comprendre à rebours, en sorte que chaque livre fournit les bases au livre précédent au lieu de le supposer, l’intègre dans un cadre plus large et profond — sorte d’essais concentriques où le dernier livre englobe les précédents. Il s’agit en un sens d’une archéologie, mais comprise dans les limites indéfiniment reculées de l’intuition, Bergson n’atteignant que dans son dernier livre, le véritable principe agissant.
Il est dès lors possible de reprendre le mouvement unique qui traverse l’oeuvre. En l’étayant des notes et des cours inédits de Bergson, nous pouvions montrer comment chaque livre doit se prolonger dans le suivant en gravitant à chaque fois autour d’un problème précis : la liberté, l’union de l’âme et du corps, la causalité, la volonté enfin. S’enfonçant dans des couches de durée de plus en plus profondes, Bergson ne fait en vérité qu’approfondir un unique problème, celui de la personne qui est pour la première fois pensée comme temps, chaque livre privilégiant l’une de ses dimensions : le présent (Essai sur les données immédiates de la conscience), le passé (Matière et mémoire), l’avenir (L’Évolution créatrice), l’éternité (Les Deux Sources de la morale et de la religion). C’est l’oeuvre entière qui s’avère être un corpus sur le temps.
   


 

© Prix-litteraires.net 2003-2017 | webmaster@prix-litteraires.net
Page
   
Follow @prixlitteraires