PRIX LITTERAIRES
Auto-edition : Imprimer, publier un Livre 
  Prix Littéraires 2017
   
  Liste des Prix Littéraires
   
  Le blog
Recevez l'actualité des
prix par mail :
  Prix Goncourt
  Prix Renaudot
  Prix Femina
  Prix Interallié
  Prix Académie Française
  Prix Médicis
  Prix Nobel de Littérature
   
  Calendrier
   
 
  Liens & Partenaires
  Qui sommes-nous
& Mentions légales
   

Réinventer la tradition : Alexandre Stourdza et l'Europe de la Sainte-Alliance Prix Littéraires

Couverture : Réinventer la tradition : Alexandre Stourdza et l'Europe de la Sainte-Alliance

Réinventer la tradition : Alexandre Stourdza et l'Europe de la Sainte-Alliance

Stella Ghervas
(Honoré Champion)

Titre : Réinventer la tradition : Alexandre Stourdza et l'Europe de la Sainte-Alliance Prix obtenu(s) par cet ouvrage

Présentation

1815. Après vingt années d’expansion révolutionnaire et napoléonienne, l’heure est à la réaction. La Russie, qui a été menacée dans son existence même, émerge comme pilier du nouvel ordre politique européen. Pour assurer celui-ci, et sceller la paix enfin retrouvée, le tsar Alexandre Ier propose une Sainte-Alliance des souverains et des peuples chrétiens. Il charge son conseiller Alexandre Stourdza (1791-1854) de mettre en forme cette surprenante proclamation politico- mystique bientôt ratifiée par tous les pays du continent. Après le fracas des armes, le destin de l’Europe se joue désormais dans les chancelleries, dans la presse et dans l’opinion. Face à l’héritage des Lumières, les partisans d’un retour à la tradition sont pourtant divisés : mystiques et théocrates d’un côté, conservateurs plus laïcs de l’autre, catholiques ou orthodoxes, Russes ou Autrichiens. Chaque parti, chaque puissance du moment, a en fait sa propre vision du nouvel ordre qui doit régir l’Europe. Défendue par Stourdza de congrès en congrès, la Sainte-Alliance sera bientôt mise en échec par les libéraux allemands, et débordée par le système répressif de Metternich.

Abandonné par son souverain, Alexandre Stourdza quitte le service diplomatique en 1822 pour s’établir à Odessa. Il mettra désormais sa plume au service d’une orthodoxie rénovée, capable de fédérer les différentes populations chrétiennes de Russie et de l'Empire ottoman. Loin de se réduire à un combat d’arrière-garde, ce grand projet de « modernisation défensive » des sociétés orthodoxes incluait l’émancipation nationale des Grecs et des Roumains, ainsi que l’abolition du servage en Russie.

Formée d’abord à Saint-Pétersbourg, Stella Ghervas est docteur en histoire de l’Université de Bucarest et docteur ès lettres de l’Université de Genève. Ses travaux portent notamment sur les mouvements culturels et politiques de l’Europe de l’Est (Russie, Balkans) au XIXe siècle et sur les échanges intellectuels avec l’Occident. Elle est actuellement chargée de recherche à l’Institut universitaire de hautes études internationales de Genève.

www.ghervas.net
   


 

© Prix-litteraires.net 2003-2017 | webmaster@prix-litteraires.net
Page
   
Follow @prixlitteraires