PRIX LITTERAIRES
Auto-edition : Imprimer, publier un Livre 
  Prix Littéraires 2017
   
  Liste des Prix Littéraires
   
  Le blog
Recevez l'actualité des
prix par mail :
  Prix Goncourt
  Prix Renaudot
  Prix Femina
  Prix Interallié
  Prix Académie Française
  Prix Médicis
  Prix Nobel de Littérature
   
  Calendrier
   
 
  Liens & Partenaires
  Qui sommes-nous
& Mentions légales
   

Eloge du mauvais geste Prix Littéraires

Couverture : Eloge du mauvais geste

Eloge du mauvais geste

Ollivier Pourriol
(Nil)

Titre : Eloge du mauvais geste Prix obtenu(s) par cet ouvrage

Présentation

Ollivier Pourriol décrypte les plus célèbres « mauvais gestes » du football et révèle qu'ils ont tous leur « grandeur ». Un petit livre chic, ludique et polémique pour la Coupe du monde.

- Le coup de tête de Zidane en finale de la Coupe du monde 2006 ? Un geste prémédité qui confisque la victoire aux Italiens et permet au capitaine des bleus de reprendre son destin en main.
- Le but de la main de Maradona lors de la coupe du monde 1986 ? Le premier acte d'un doublé où l'argentin montre au monde qu'il est un dieu du foot, mais un dieu à visage humain.
- La main de Thierry Henry face à l'Irlande en qualification du mondial 2010 ? Un lapsus qui trouve sa source dans l'inconscient collectif de l'équipe de France, et qui la plonge dans une crise de mauvaise foi.
- Éric Cantona répondant à l'insulte d'un supporter en lui sautant dessus pied droit en avant ? Un geste surréaliste au sens artistique du terme.
- L'agression de Harald Schumacher sur Battiston lors du France Allemagne de 1982 ? Une faute qui permet à la France de connaître sa défaite la plus parfaite, et de naître en tant qu'équipe.
- La folle joie de Platini courant bras levés après un penalty malgré les trente-neuf personnes du stade du Heysel ? Jour de gloire et de honte, le moment où il est devenu un homme confia-t-il un jour à Marguerite Duras.

Examinant successivement ces six cas, Ollivier Pourriol essaye d'approcher au plus près la « vérité » de ces gestes qui appartiennent désormais à notre imaginaire collectif. Il n'y a qu'à voir, même et surtout chez ceux qui ne s'intéressent pas au football, la variété, la quantité, la virulence des réactions au coup de tête de Zidane ou à la main de Henry, quand un but, fût-il exceptionnel, ne fait naître au mieux qu'un intérêt poli. Le mauvais geste : c'est peut-être d'abord cela que viennent chercher les milliards de téléspectateurs. La coupe du monde de football : les jeux du cirque en mondovision.


Olivier Pourriol, « Eloge du mauvais geste » –... par lachainetele
   


 

© Prix-litteraires.net 2003-2017 | webmaster@prix-litteraires.net
Page
   
Follow @prixlitteraires