PRIX LITTERAIRES
Auto-edition : Imprimer, publier un Livre 
  Prix Littéraires 2017
   
  Liste des Prix Littéraires
   
  Le blog
Recevez l'actualité des
prix par mail :
  Prix Goncourt
  Prix Renaudot
  Prix Femina
  Prix Interallié
  Prix Académie Française
  Prix Médicis
  Prix Nobel de Littérature
   
  Calendrier
   
 
  Liens & Partenaires
  Qui sommes-nous
& Mentions légales
   

Madame Péruvienne : Françoise de Graffigny, une femme sensible au siècle des Lumières Prix Littéraires

Couverture : Madame Péruvienne : Françoise de Graffigny, une femme sensible au siècle des Lumières

Madame Péruvienne : Françoise de Graffigny, une femme sensible au siècle des Lumières

Gilbert Mercier
(de Fallois)

Titre : Madame Péruvienne : Françoise de Graffigny, une femme sensible au siècle des Lumières Prix obtenu(s) par cet ouvrage

Présentation

Au milieu du XVIIIe siècle, il était de bon ton dans la plupart des salons parisiens de tenir les sentiments pour ridicules et démodés. Venue de la lointaine cour de Lorraine, l'étonnante Madame de Graffigny, formée à l'école du roi Voltaire et de la redoutable Emilie du Châtelet, eut soudain raison du " préjugé à la mode ". A la lecture de ses Lettres d'une Péruvienne (1747), on versa des larmes derrière les éventails de la cour de Louis XV, mais aussi à travers la France et bientôt dans toute l'Europe. En cinquante ans, une quarantaine d'éditions en cinq langues se succédèrent. Madame de Graffigny récidiva au théâtre avec une " comédie larmoyante " intitulée Cénie. Le public lui fit un triomphe. Puis, on l'oublia... Deux cent cinquante ans après sa mort (1758) la correspondance de cette pure Lorraine, arrière-petite-nièce du graveur Jacques Callot, qui avait fréquenté tout ce que le Paris mondain comptait de célébrités, est considérée, surtout à l'étranger, comme un parfait exemple de la langue familière française du siècle des Lumières dans sa fraîcheur et sa spontanéité. Suivre Françoise de Graffigny au jour le jour, de la cour de Léopold de Lorraine, puis de Stanislas Leszczynski, où son " guignon ", comme elle disait, ne l'épargna pas, jusqu'à Paris où la gloire l'attendait, c'est découvrir tout un pan, souvent méconnu, de ce temps des Lumières à la faveur desquelles les femmes entreprirent de se libérer des vieux jougs.
   


 

© Prix-litteraires.net 2003-2017 | webmaster@prix-litteraires.net
Page
   
Follow @prixlitteraires